TEMOIGNAGES

à Chinon

Le 25 mai 2020, nous célébrerons le 100° anniversaire de la naissance de Noël JOSEPHE. Les conditions particulières actuelles, liées au confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, ne nous permettront pas malheureusement de nous réunir. Nous saluerons sa mémoire en mettant en ligne différents témoignages. Nous vous tiendrons informés.

10 thoughts on “TEMOIGNAGES”

  1. Bonjour à la famille, pendant cette période nous préparons notre déménagement (pour Agde (34300) au 1 impasse Henri Lacombe) aussi j’ai retrouvé un tas de photos de Noël en activité. Si vous passez à Beuvry, faites le moi savoir ce sera avec grand plaisir, j’y suis encore jusqu’au 1er octobre. Catherine et Daniel THELLIER

  2. C’est à Beuvry, dans la Maison de la Poésie qui lui doit tant, qu’Isabelle et moi, nous avons découvert Noël Josèphe. D’autres diront sa culture, sa curiosité, son intelligence, sa capacité d’écoute, son attention aux autres, sa générosité également. Nous évoquerons juste un rituel qui n’allait pas sans tendresse à son égard. Il avait gardé vivant le souvenir de ses premières années et il évoquait volontiers, avec un vrai talent de conteur, drôle et émouvant, le village de Boeschèpe qui accueillit son enfance, auprès de Virginie, avec les travaux des champs et l’école. Aussi, eûmes-nous l’idée de lui rendre hommage, pendant nos réunions de poètes, en nous levant à chaque fois que le nom de cette commune de Flandre était prononcé, par lui comme par l’un ou l’autre, au hasard de la conversation. Il s’amusait de cette plaisanterie qui ne blessait pas sa modestie. Lorsqu’il ne vint plus aussi souvent à sa chère Maison de la Poésie, nous gardâmes ce rituel, sur un ton différent, sans doute, comme pour marquer la pérennité de sa présence parmi nous.
    Isabelle Clement et Jean Le Boël

  3. Alors que nous étions au début de notre vie associative pour permettre aux familles d’enfants porteurs de trisomie de trouver un espoir pour le devenir de leur enfant malgré son handicap, avec beaucoup de simplicité et d’attention, Noël JOSEPHE nous a reçu dans son bureau au Conseil Régional.
    A la suite de cette visite, son intérêt pour la cause que nous défendions ne s’est jamais démenti : présence à notre Assemblée Générale, puis soutien dans nos projets tant au niveau des démarches auprès des décideurs pour obtenir les moyens nécessaires à leur scolarisation et à leur insertion sociale qu’au niveau financier et pour rendre visible l’action menée pour que nos enfants puissent bénéficier d’une alternative aux « milieux protégés » qui en réalité les excluaient d’une vie au milieu des autres.
    C’est grâce à son soutien que l’association (GEIST, puis Trisomie 21 Nord) a fait réaliser le film Quelque Chose En Plus qui a permis de contribuer à changer leur image dans la société, en même temps qu’il a été source d’espoir pour beaucoup de familles dans le Nord mais aussi dans beaucoup d’autres régions en France.
    Noël JOSEPHE a apporté une contribution essentielle au devenir des personnes en situation de handicap dans notre Région et bien au-delà.
    Reconnaissance et respect pour cet homme de grand coeur !

  4. José et Christiane CATTOEN – CASSEL (59670) – le 23 mai 2020
    Nous connaissons Mr JOSEPHE par le biais des colonies de vacances.
    Nous sommes bouleversés par les témoignages. Des parents adoptifs admirables.Une maman en grandes difficultés et la souffrance d’un enfant qui connaîtra la dure réalité de la vie.
    Pour notre part, nous avons rejoint les AMICALES LAIQUES d’HAZEBROUCK et la JEUNESSE au PLEIN AIR de BETHUNE en 1973 jusqu’en 1987. Nous avons dirigé notre première colo en 1973 à la CHAISE-DIEU puis nous avons navigué chaque année entre LARAGNE (Htes Alpes), MEYRUEIS(Lozère), SAINT-FLOUR(Cantal). Nous avons cessé les colos après BREVILLE EN 1987. Que de bons souvenirs … quand on entrait à la J.P.A on ne la quittait pas….. Avec Mr JOSEPHE, nous avons eu un grand organisateur de colonies de vacances. Il était attentif attentif à la convivialité au sein de l’organisme et nous rassemblait tous les ans ( Directeurs, et Adjoints ) avec nos épouses pour partager un simple « diner/débat » où régnait un excellent climat. Beaucoup d’amitiés se sont nouées entre les directeurs et nous aimions tous Mr JOSEPHE. Il était très souriant et avait su constituer autour de lui une équipe respectueuse, fidèle et compétente. Dans nos conversations, il y avait aussi « BOESCHEPE ,la Guerre 39/45,Camille TACCOEN ».
    Dans nos souvenirs évidemment Brigitte, M.BOGAERT, J.C LECONTE,M.BUQUET
    M.THEREY,M.TROUBLE, J.M KRAJEWSKI et bien d’autres.. Les colonies de vacances avec la J.P.A BETHUNE un grand moment heureux de notre vie mais surtout et l’essentiel avoir oeuvré aux côtés de Mr Noël JOSEPHE pour qu’enfants et adolescents puissent partir en vacances.
    Reconnaissance et respect dans cet anniversaire centenaire.

  5. Pour moi Monsieur Josèphe c’est le Papa Père….Beuvrygeoise, j’ai connu et partagé de joyeux moments avec Pascal, Annie, Philippe et Didier que ce soit pour coller des affiches et boire le chocolat chaud de maman Lucette les jours d’hiver après des poursuites mémorables entre colleurs d’affiches…Il est arrivé à Monsieur Josèphe de nous y rejoindre…et puis d’autres moments festifs et bon enfant….J’ai eu l’occasion de partager quelques fois un repas de famille et la chose que j’ai retenue et que je fais toujours, c’est qu’on ne jette pas un bout de pain…Si on le prend, on le finit!….parce que c’est de la sueur!
    Souvenirs…souvenirs..les jeunesses au plein air et les joyeuses colonies de vacances (Arinthod,Meyrueis avec Raymond, Francine, Jacques, Jocelyne…et bien d’autres…St Flour…)…A chaque départ à Béthune, Monsieur Josèphe était présent pour saluer avec de grands sourires tous ces petits et grands qui prenaient le bus pour quelques semaines de vacances!
    J’ai eu aussi Monsieur Josèphe comme patron: j’ai travaillé à la mairie de Beuvry en Contrat temporaire en 80, juste avant l’élection de Mitterand, pour élaborer quelques articles pour le bulletin municipal… et il m’arrivait de faire la prise de notes les fins de journée lorsqu’il recevait les Beuvrygeois….là aussi le père de ses administrés…J’y ai beaucoup ri et appris…des Toilettes bouchées au manque d’argent pour nourrir sa famille…Tout était digne d’attention!
    Personne ne peut oublier!

  6. La première image quand je pense à Noël Josèphe est celle de sa générosité et son plaisir de rencontrer les habitants de sa circonscription et de sa région. Il aimait participer aux fêtes locales, aux expos des clubs des aînés. Il y était attendu comme Personnalité mais aussi parce qu’il repartait les bras chargés de tricots, de gâteaux et autres.C’était sa façon de soutenir le monde associatif.
    Il est venu de nombreuses fois à Cambrin. Il aimait les bains de foule,lors des vœux avec les élus et la population (avec son papier dans la poche pour les interventions).
    Sur Beuvry il a fait construire un beau lycée qui hélas ne porte même pas son nom. Dans cette ville, il a aussi créé la maison régionale de la poésie. Ses successeurs à la région à l’âme moins poète ne sont guère intéressé à la restauration. Aujourd’hui c’est urgent. C’est un lieu symbolique, qui a une âme et qui doit être conservé par respect de la mémoire d’un homme cultivé qui a beaucoup donné et marqué son territoire. J’ai encore confiance que Xavier Bertrand maintiendra cette maison en réalisant des travaux importants. Merci aussi à tous d’en assurer financièrement le fonctionnement. De la poésie, dans nos vies on en tant besoin. Merci aux poètes qui a l’image de Noël viennent se ressourcer et continuent de faire vivre la maison.
    Noël, je ne peux oublier les soutiens apportés dans mon parcours politique, nous avons toujours été fiers de nos valeurs de gauche et de notre Parti socialiste. Les combats et les amitiés vraies mêmes avec la mort ne s’oublient pas. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *